Dictionnaire écologique
Qu'est-ce que l'écologie ?
Définition #ADéfinition #BDéfinition #CDéfinition #DDéfinition #EDéfinition #FDéfinition #GDéfinition #HDéfinition #IDéfinition #JDéfinition #KDéfinition #LDéfinition #MDéfinition #NDéfinition #ODéfinition #PDéfinition #QDéfinition #RDéfinition #SDéfinition #TDéfinition #UDéfinition #VDéfinition #WDéfinition #XDéfinition #YDéfinition #Z
Bactérie : Micro-organisme unicellulaire dépourvu de noyau présent dans tous les milieux : l’air, la terre, l’eau, le corps humain…  Si certaines sont essentielles dans les processus évolutifs de différentes matières organiques (certaines servent à la photosynthèse, d'autres interviennent dans la fabrication des antibiotiques, d'autres encore jouent un rôle dans la maturation des fromages…), certaines espèces sont en revanche pathogènes.

Balise Argos : Émetteur radio utilisant des satellites pour la localisation d’objet mobiles (bateaux, bouées, animaux…) et la collecte de données relatives à l’environnement  (profil de température des océans, niveau d’un fleuve, rythme cardiaque d’un animal…). Environ 18 000 balises sont actives à travers la planète.

Banquise : Se dit des bancs ou des amas de glace qui se forment par congélation dans les eaux glaciales des côtes polaires. Ces glaces en mouvement constituent le pilier central de l'océan Arctique ainsi qu'un territoire important pour les différentes espèces vivant dans ces régions. Sa diminution progressive entraîne de nombreuses conséquences dont l'une des plus graves sera l'extinction des ours polaires.

Baroclinité :  Terme en usage pour désigner une disproportion entre la pression atmosphérique et la température.

Benne à ordures ménagères (BOM) : Véhicule conçu pour la collecte et le transport des déchets domestiques ou volumineux.

Benthos : Désigne l’ensemble des organismes vivants des fonds marins, subsistant à proximité du substrat, sur le substrat ou enfin à l'intérieur de celui-ci.

Berge : Partie plus ou moins escarpée du bord d’un plan ou d’un cours d’eau pouvant être submergée.

Béton : Matériau de construction fabriqué à partir de ciment, de granulats naturels et d’eau.

Bhopal (catastrophe de) : Bhopal est le nom d'une importante ville de l'Inde, capitale du Madhya Pradesh, rendue tristement célèbre par l’explosion d’une usine de fabrication de pesticides qui libéra dans l’atmosphère plus de 40 tonnes d’un gaz très toxique, l’isocyanate de méthyle. Cette catastrophe, la plus importante qu’est connue l’industrie à ce jour, tua près de 6000 personnes en quelques jours et fit plus de 300 000 invalides à différents degrés.

Bio (label) : Crée en 1985 (dans le cas de la France) et agrée par le ministère français de l’agriculture, il est promu par l'Agence française pour le développement et la promotion de l'agriculture biologique. Le bio Label est garant de la qualité bio d'un produit. Il ne s'appose que sur des produits contenant 95 % d’ingrédients provenant d'une production biologique, conçue à partir de procédés agricoles respectant les équilibres naturels, l’environnement ainsi que le bien-être des animaux. Dans plusieurs autres pays, des Bio Label se mettent également en place, sous l'égide de gouvernements ou d'organismes environnementalistes de réputation internationale.

Bioaccumulable : Se dit d’une substance qui s’accumule dans les organismes vivants par le biais de l'eau, de l'air ou de la nourriture qu'ils absorbent.

Bioaccumulation : Également appelée Bioconcentration. Phénomène d’accumulation progressive d’une substance (chimique, radioactive, toxique…) dans le corps d’un organisme vivant. Elle est généralement le fait des déchets agricoles, industriels, nucléaires, etc.

Biocarburant : Carburants liquides produits à partir de matière organique par opposition aux carburants issus de la matière fossile (pétrole, charbon…). Les agrocarburants en sont une sorte.

Biocénose : Ensemble des êtres vivants, animaux, végétaux et micro-organismes, subsistant dans un même lieu naturel donné, le biotope.

Biochimie : Étude des molécules qui constituent les êtres vivants et de leurs réactions chimiques au sein de la cellule et des organismes.

Biocombustible : Également appelé Biofuel (en anglais). Combustible constitué en partie ou en totalité de dérivés industriels obtenus après transformation de produits d’origine végétale ou animale. Le biogaz, les granulés de bois en sont deux sortes.

Biodégradable : Qualité d’une substance qui peut être décomposée partiellement ou entièrement par des micro-organismes.

Biodégradation : Décomposition partielle ou totale de la matière organique par des micro-organismes.

Biodisponibilité : Proportion d’une substance qui va effectivement agir dans l’organisme par rapport à la quantité ingérée.

Biodiversité : Terme très large, contraction de « diversité biologique » désignant la diversité du vivant et évoquant de ce fait toutes les espèces, tous les écosystèmes, tous les modes de vie, etc.

Biogaz : Gaz produit lors de la fermentation de la matière organique en l’absence d’oxygène (méthanisation). Composé principalement de méthane et de gaz carbonique, le biogaz possède une importante valeur calorifique et énergétique et s’avère une alternative considérable aux énergies fossiles. Il est recueilli via les digesteurs de boues des stations d’épuration et les méthaniseurs afin d’être valorisé.

Biogéographie : Science qui étudie la répartition des êtres vivants, animaux et végétaux sur la Terre, et qui met en lumière les raisons de cette distribution.

Biologie : Science qui étudie la vie, c’est-à-dire les êtres vivants, leurs comportements, les relations qu'ils entretiennent entre eux, leur cycle de reproduction, leur développement ainsi que leur rapport au milieu environnemental qui est le leur.  

Biomarqueur : Indicateur biochimique présent dans un organisme vivant permettant de détecter une exposition et la réponse de l’organisme à des polluants chimiques.

Biomasse : La biomasse, dans une perspective écologique, est la masse totale de matière organique, d’origine végétale ou animale, déchets organiques compris, dans un milieu naturel donné. Elle constitue une gigantesque réserve d’énergie : la biomasse solide (bois), le biogaz et les biocarburant.

Biomasse solide : La biomasse solide représente les matières végétales qui peuvent être employées comme combustibles dans la production de chaleur ou d’électricité. Il s’agit principalement des ressources ligneuses, notamment le bois et ses dérivés, mais aussi d’autres résidus de végétaux.

Bioremédiation : Processus organique par lequel on accélère la décomposition des matières organiques ou décontamine un lieu afin d’éliminer au mieux les conséquences polluantes dans l’environnement. Ce processus se fait en inoculant des microorganismes spécifiques (bioaugmentation) ou grâce à une stimulation de l'activité des populations microbiennes indigènes (biostimulation),

Biosphère : Désigne l’ensemble des régions de la Terre peuplées d’êtres vivants et ces êtres vivants. La biosphère compte trois couches : la lithosphère qui correspond aux sols, l’hydrosphère qui correspond aux parties occupées par l’eau sous forme liquide, solide ou gazeuse (océan mondial, eaux continentales, calottes polaires, nuages…) ; les couches basses de l’atmosphère qui constituent l’enveloppe externe et gazeuse de la biosphère.

Biopiraterie : Également appelée Biopiratage. Se défini comme le vol, l’appropriation d’organismes vivants (ou encore des connaissances biomédicales autochtones) à des fins d'utilisation comme matière première pour la biotechnologie, sans l'autorisation des gouvernements, des responsables ou des communautés auxquels ils appartiennent ou par lesquels ils sont protégés. Ces actes illégaux sont généralement commis par des compagnies industrielles, les géants pharmaceutiques ou encore les grosses firmes privées, pour le développement de brevets sur les gènes, le génome humain, les végétaux, les micro-organismes, les animaux, etc.

Biotechnologies : Ensemble des procédés et techniques utilisant des éléments du vivant (organisme, cellules…) pour rechercher, produire ou modifier des éléments d’origine animale ou végétale. Les biotechnologies regroupent des méthodes ancestrales par exemple les différents procédés de fermentation (fabrication du pain, de la bière…) et d’autres plus récentes fondées sur la génétique (OGM). Sont considérées à titre de biotechnologies : la génétique, la biochimie, la biologie moléculaire, la biophysique, etc.

Biotique : Qui concerne la vie. En écologie, qualifie les facteurs liés aux organismes vivants.

Biotope : Espace déterminé présentant des conditions de vie stables à un ensemble d’espèces animales ou végétales et permettant d’étudier leurs liens avec le milieu.

Botanique : Science qui étudie les végétaux.

Boue de station d’épuration : Matières résiduelles résultant du traitement des eaux usées en station d'épuration, qui s'agglutinent sous forme de boue ou de vase et qui seront à leur tour traitées via trois filières : l'épandage agricole, la mise en décharge et l'incinération.

Braconnage : Technique de chasse consistant à tendre des pièges dans lesquels les animaux vont se prendre. Dans le vocabulaire courant, le terme désigne toute forme de chasse sauvage non réglementée.

Bruit : Selon les barèmes de la psychosociologie, un bruit est un son non souhaité qui gêne une population donnée. Dans une perspective écologique, la pollution par le bruit est une agression constante que l'individu subit surtout dans les milieux urbains, occasionnée en grande partie par différents moyens de transport.
  Dico écolo > Définition #B Définition #C >  
 
             

Copyright DICTIONNAIRE ECOLOGIQUE - Toute reproduction même partielle strictement interdite - Informations complémentaires
Partenaires : Feng Shui - Signification fleurs - Ecologie